3 - Structurer la démarche TPM

La démarche TPM demande à suivre une série d’étapes claires pour en assurer la qualité et augmenter les chances de succès.

Introduction

Déployer et mettre en œuvre une démarche TPM est un long chemin nécessitant la collaboration de l’ensemble du personnel, de la direction aux opérationnels. La structure d’une démarche TPM se décompose en 12 étapes selon le modèle de déploiement du professeur NAKAJIMA, détaillées ci-dessous1.

1. Déclaration par la direction de l’implémentation de la TPM

La direction doit souhaiter développer la TPM comme enjeu stratégique pour la société et développer le projet. En particulier, la Direction des Ressources Humaines doit être particulièrement impliquée dans cette étape au regard de l’aspect social d’un projet TPM. Cette déclaration peut se faire soit par un meeting interne ou communication via journal interne.

2. Information et formation autour de la TPM

Les membres de l’encadrement (direction et cadre) doivent être des membres actifs dans la démarche TPM. En cela, ils doivent suivre une formation sur le contenu général de la TPM, et connaître leur rôle dans le projet TPM.

Les employés eux seront formés dans le détail au cas par cas en fonction des projets mais une information générale en début de projet pour connaître les bases de la TPM.

3. Mise en place de l’organisation TPM

L’organisation de la TPM se fait via la mise en place d’un comité de pilotage. D’une structure pyramidale, il se compose :

  • D’un chef de programme et d’un comité TPM : généralement une personne de la direction « sponsor » de la démarche et d’un comité TPM composé du Top Management.
  • D’un ou plusieurs animateurs TPM : généralement un groupe 1 à 12 des chefs d’équipes ou de secteurs.
  • D’un ou plusieurs chefs d’équipe TPM : en charge de piloter les projets directement sur le terrain.

 

Structure TPM

  

Le comité de pilotage aura pour rôle de2 :

  • Promouvoir la démarche.
  • S’assurer de l’engagement des différents responsables et des équipes.
  • De valider que la méthodologie TPM soit suivie.
  • Impliquer dans la détermination de la stratégie.
  • De supporter activement les différents coordinateurs et animateurs TPM, ce qui est sans doute le plus complexe3.

4. Définition des objectifs

Au regard de la situation actuelle et des enjeux stratégiques de l’entreprise, le comité de pilotage en partenariat avec la direction identifie les objectifs du projet TPM. L’état des lieux à ce niveau est primordial pour pouvoir par la suite définir les priorités des différents projets TPM. Il est ainsi important de pouvoir avoir des mesures précises sur :

  • La vision des besoins de production à venir à court, moyen et long terme.
  • L’état des lieux des performances machines, en particulier les goulots d’étranglement.
  • Les causes de non performance et les Pareto associés.
  • Les potentiels d’améliorations et de gains via une matrice gain/coût.

5. Définition du master plan

Suite aux objectifs attendus, le comité TPM décide des priorités et de l’agenda de la démarche TPM. Il doit décider :

  • Des projets pilotes à mettre en œuvre : généralement, on choisi des zones « accueillantes » et où le potentiel de gain est important.
  • Détailler les actions dans l’ordre de la démarche TPM : d’abord le pilier 1... voir ci-dessous.
  • Allouer les ressources humaines et financières.
  • Identifier un planning sur 3 à 5 ans.

6. TPM Kickoff

Tout le personnel des zones concernées par le projet TPM est informé du lancement officiel du projet et de l’organisation associée au projet. Le Kickoff doit préciser :

  • Les objectifs attendus.
  • La composition du comité de pilotage.
  • Le masterplan.

 

Une fois le Kickoff lancé, la suite du projet TPM, étape 7 à 11 voit la mise en œuvre des 8 piliers de la TPM.

7. Établir le système d’amélioration de l’efficacité de production

  1. Pilier 1 – Amélioration continue4.
  2. Pilier 2 – Maintenance autonome5.
  3. Pilier 3 – Maintenance planifiée.
  4. Pilier 4 – Formation du personnel.

8. Mettre en place le Pilier 8 : le management de la sécurité et de l’environnement

9. Mettre en place le pilier 6 : la maintenance de la qualité

10. Mettre en place le pilier 5 : le système de management de la conception des produits

11. Mettre en place le pilier 7 : Améliorer l’efficacité des administrations et des services supports

12. Compléter l’implémentation et la développer

L’implémentation des 11 premières étapes a permis d’instaurer une nouvelle culture et augmenter la performance globale des zones concernées. L’enjeu est désormais de pouvoir le promouvoir sur les autres zones non encore impactées et de maintenir (mise en place d’audit...) et améliorer les niveaux dors et déjà obtenus sur les premières zones.

Un bon moyen de pouvoir maintenir et améliorer les obtenus est de mettre des objectifs sur l’obtention de récompenses. Ces récompenses peuvent être :

  • Interne : certaine entreprise développe des niveaux via des médailles ou autres.
  • Externe : obtenir le PM Prize par le JIPM par exemple.

Les points clés de la réussite

Quelques points clés pour parvenir à la réussite du projet (ces clés de la réussite se retrouvent de manière récurrente parmi les sources de cet articles) :

  • Intégrer le projet TPM dans les programmes d’amélioration continue (6 Sigma, TQM...) de l’entreprise.
  • Donner l’opportunité à tous de pouvoir s’exprimer et réagir.
  • Etre discipliné dans la méthodologie.
  • Le comité de pilotage doit être disponible et engagé.
  • Lier la TPM directement avec la stratégie de l’entreprise.
  • Prendre le temps nécessaire pour effectuer les bonnes mesures et identifier les pertes.
  • Améliorer et documenter les formations tout au long du programme TPM.
  • Arriver à la maintenance totale est un long chemin. Avoir de la patience et de la détermination est nécessaire.

Source

1 – S. Nakajima (1989) - TPM Development Program: Implementing Total Productive Maintenance

2 – J. Bufferne (2006) – Le guide de la TPM

3 – V.A. Ames (2003) – TPM Interview

4 – A. Sütoova, S. Markulik, M. Solc (2012) – Kobetsu Kaizen – Its value and application

5 – R. Panneerselvam (2012) – Production and Operation Management

C. Rousseau (2013) – Le Lean Manufacturing : les secrets de la réussite de votre entreprise

T. Nakamura (2013) – TPM National Conference

T. Suzuki (1994) – TPM in Process Industrie

J. Leflar (2001) – Practical TPM

M. Horner (1996) – Analysis of Total Productive Manufacturing Teams in SemiConductor Manfuacturing Organizations

T. Jackson (1999) – Make TPM Part of Your Business Improvment Strategy

F. Monchy, J.P. Vernier (2012) – Maintenance : méthodes et organisations pour une meilleure productivité

Evaluer cet article

3 - Structurer la démarche TPM
  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Rating: 5/5 (1 votes cast)

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Avis des internautes

Il n'y a aucun commentaire.

Vous n'avez pas la permission de poster des commentaires.

Identifiez vous ou enregistrez vous pour commenter cet article.